CPC( cours par correspondance) découverte et apprentissage (pour tout le monde)


Nous sommes donc allés chercher les cours directement à l’école KER LANN, Malie et moi avons été émerveillées !
C’est une jolie petite maison bretonne, au milieu des champs, nous avions l’impression d’arriver dans un conte, véridique !

L’équipe est charmante, rassurante, douce, et c’est vraiment ce qui fallait à Malie, qui a pu voir ses futurs professeurs qu’elle aura sûrement au téléphone (et oui, on appelle quand on veut et cours ou conseils sont toujours gentiment et patiemment prodigués)
Nous repartons avec ce magnifique paquet sous le bras. Malie veut garder l‘agenda avec elle, et le feuillette pendant le voyage en commentant.

Arrivées à la maison, bien sûr on ouvre tout ! Ca ne nous semble pas si terrible que ça et cela représente un volume total qui nous semble correct.
Nous avons décidé que je gérais tous les cours hormis les maths. Je suis littéraire moi et Manu se débrouille très bien en maths, plutôt cool ! Nous avons aussi décidé de ne travailler que les matins, du lundi au vendredi, et selon l’avance ou le retard dans le programme, de voir à travailler également pendant les « vacances scolaires ».

Ker lann ce sont 4 devoirs à rendre en français, maths et anglais, seules matières notées, avec bulletin à chaque fois et passage en classe supérieure à la fin de l’année; en tous cas, nous avons choisi cette option parmi celles proposées.

J’ai toujours aimé faire les devoirs avec mes gônes, j’ai toujours suivi sérieusement et j’ai aussi toujours appris avec eux : Par exemple, pour les poésies nous les avons toujours appris ensemble, strophe par strophe et le premier des deux qui y arrivait avait gagné (et je ne les ai pas laissé gagner) en Anglais, idem pour les verbes irréguliers ou le vocabulaire : ils m’interrogeaient en premier et ensuite c’était moi. Je reste persuadée que m’interroger les amuse et que ça rentre mieux ! On reste dans la compétition certes, je sais que ce principe en dérange certains, mais en attendant, nous ne sommes pas dans le conflit, dans l’énervement et ça passe mieux.

Le lendemain matin, on attaque le français.
Comment vous dire ??? On y a juste passé……3 h ! Siiiiiii, pour la première journée du premier cours de français ! je ne vous dirais pas qu’on était toujours aussi ravies à la fin de la séance, mais nous avons largement convenu qu’il fallait qu’on s’adapte et qu’on allait mieux s’en sortir sous peu !
J’espère bien car à la base c’est 1 h par jour de français, maths et le reste une fois par semaine (histoire, géographie, anglais, sciences).

En fait, ça ne s’est guère arrangé les jours et semaines suivantes ;
Bien sur, attaquer les cours en plein vide maison, déménagement, recherche camping-car, changement de vie total, avec le recul, ce n’était pas une bonne idée !
On a vite décidé qu’on s’y mettrait vraiment mi octobre quand on serait au calme.
Le mois a donc passé vite, sans grand travail, enfin on a peu avancé mais les séances sont restées longues,même si l’on s’approchait plus de deux heures par séance de français, octobre est passé et ça n’a pas été mieux.
Pour faire court, je dirais qu’on a réussi à vraiment s’y mettre à fond , sérieusement le…..3 janvier, c’est-à-dire… le jour ou nous avons pris la route !

Ce n’est pas sérieux, mais j’assume et surtout, je crois que c’est ce qu’il nous fallait, on n’attendait tous que ça en fait, mais bien sûr ça veut dire aussi, qu’on a pris un sacré retard !

Mais depuis.. On a vraiment avancé, on a plus que doublé notre vitesse de programme, mi mars, nous avons avalé 12 semaines sur les 24 au total, pas mal, non?

Il faut dire que KER LANN c’est vraiment, vraiment dur !
Malie sort d’école privée, à AURAY, la meilleure école du secteur, professeurs ultra compétents, respect général, gentillesse, investissement total, et le niveau est très bon. Ajoutez à ça une fillette débrouillarde, curieuse et vive, ça a donné de bonnes bases mais quand même!

Surtout en français : Nous étions en plein exercice sur les adjectifs, épithètes, attributs et… mis en apposition; Malie ayant du mal, je cherche des exercices complémentaires sur l’apposition sur internet, je cherche en ajoutant cm2, rien, je change pour 6ème, rien…. Un peu énervée, je fais la recherche sans niveau et là….. c’est pas compliqué, c’est du niveau 4ème à l’éducation nationale…
J’ai arrêté depuis ce jour de prendre les cours à la lettre, ligne par ligne, et décidé de « zapper » ce qui était largement au dessus du niveau.

Pas envie de la décourager, pas envie de tout faire à l’envers, et qu’elle n’ai plus l’envie !
Malgré tout il a fallu attendre fin janvier pour que nous fassions un tour à la FNAC et que je cherche des livres de cours de 6ème.
Nous nous sommes mis d’accord avec Manu et avons valide le livre Le tout en un CHOUETTE, qui donne les notions principales de la 6ème dans toutes les matières. (ISBN: 9782218997747 pour la version 2016/17).

Ca nous donne la base « classique » et ça nous permet de relâcher la pression aussi! Nous ne sommes pas enseignants, et nous avons peur de passer à coté de quelque chose d’important, peur qu’elle n’ait pas le niveau requis, peur … de cette nouvelle aventure, de ce poids que nous nous sommes mis sur les épaules, peur de ne pas être à la hauteur, tout simplement.
On s’est donc vite rendu compte qu’il nous fallait un « comparatif » pour nous aider à gérer au mieux.

Par exemple en anglais il a environ 25 verbes irréguliers à savoir pour l’année complète au collège, à KER LANN, c’est 3 par semaine ça en fait 72…. Evidemment, au départ on a décidé d’en faire 4 par semaine. Après avoir vu qu’on était largement au dessus, on a changé le tir :
On a décidé 3 par 3 MAIS que tant qu’on ne savait par cœur, on n’en rajoutait pas.

En revanche certaines notions non vues au collège, me semblent tellement indispensables, que je les conserve: Encore les verbes irréguliers : à priori on n’apprend que l’infinitif et prétérit. Euuuuuuhhhhhh, je garde le participe passé moi, ça me semble d’une logique et utilité incontestables
.
Après, certaines notions comme en Français : le subjonctif présent et passé, (ce dernier uniquement abordé à ker-lann), et que je voulais zapper….. apparaissent dans le devoir à rendre ! Dommage, on doit le faire, mais j’avoue que des fois ça me démange de passer.
Il faut dire que c’est abordé de façon très pointue :

Arrivés au mois de mars, nous avons trouvé notre rythme, nous faisons attention à respecter au mieux 1 heure (c’est quand même plus souvent 1H30) et on reste sur notre décision de ne travailler que le matin, parce que le voyage est important, et elle apprend tellement aussi de par les paysages, les lieux rencontrés, les endroits à visiter, les rencontres.
Je dis trouvé le rythme, c’est tenir le programme en français, anglais et maths. Pour le reste, on va s’en tenir à Chouette dans un premier temps, soyons clairs, nous ne bouclerons jamais le programme complet dans TOUTES les matières, c’est juste impossible, il aurait fallu avoir ce rythme dès septembre.
On ne panique pas, on voit bien qu’elle aura largement le niveau, qui plus est, avec la réforme de l’éducation nationale, ou elle aurait principalement revu le programme de CM2 !

Cela ne nous empêche pas de stresser quand on fait relâche par exemple le vendredi de son anniversaire, on a juste envie de bosser le dimanche pour rattraper!

C’est idiot mais nous sommes tellement dans le système (et ce n’est pas une critique en soi) qu’il est difficile de pratiquer le lâcher-prise dont nous usons et abusons avec bonheur depuis notre vie de nomades.
J’essaye, je dis bien j’essaye, de me raisonner, d’avancer sans stresser, même si ce n’est pas peu fière, que je peux vous annoncer aujourd’hui, mi mars, que nous avons bouclé pile poil la moitié du programme : ce qui veut dire que nous devrions arriver à terminer dans le temps. Même si KER LANN a bien précisé que nous avions jusque fin août pour rendre les copies, j’avoue que personne ici n’a envie de passer l’été à potasser.. ( à part Malie qui devra rattraper son retard de lecture d’œuvres, et oui, en Espagne, on n’a pas trouvé…. Encore un truc à penser lors de notre prochain voyage….).

Je n’ai pas parlé beaucoup de MANU et des maths….. Il ne zappe rien, il avance ligne après ligne, il a la chance que Malie adore les maths et qu’il soit excellent pédagogue donc ça roule plutôt bien, et aussi qu’elle sache lui dire parfois de ralentir, ou de zapper un ou deux exercices (la pauvre, au bout du 10ème de la même leçon…).
Ils ont aussi la même logique, du coup, ça avance bien et ils y prennent du plaisir tous les deux (bon, ok, parfois, les deux n’ont pas plus envie l’un que l’autre).

1ères notes reçues:
Moyenne générale: 15.46/20
19.67 en Maths
10.33 en français
16.38 en anglais

2èmes notes reçues:
Moyenne générale: 16.91/20
19.25 en Maths
13.36 en français
18.13 en anglais

Plutôt pas mal j’ai envie de dire……

Tout ça pour conclure que :
1/ KER LANN c’est le top pour démarrer une IEF, en tous cas, pour ceux qui, comme nous, ont besoin d’un « cadre ».

2/ KER LANN c’est dur.. c’est annoncé mais on ne s’en rend compte qu’en avançant.

3/ l’an prochain? j’hésite….Soit KER LANN à nouveau soit…. des soutiens écrits comme le CHOUETTE et mais sans cours par correspondance, tout en restant dans le homeschooling… Il y a 6 mois en arrière, je refusais d’y penser, aujourd’hui, j ‘y songe plutôt beaucoup mais j’ai encore peur de passer à coté de tellement de choses…..Et Malie a tellement besoin de notes encore! Mais plus le temps passe, plus on a tous les trois l’envie de faire seuls ou presque

4/ Il n’y a pas de recette miracle, chacun doit faire comme il l’entend, il me semble que le plus important c’est d écouter l’enfant et de choisir et trouver la méthode qu’il lui faut.
Avec le temps, je pense aussi fortement que ni l’unschooling ni le homeschooling strict ne sont bénéfiques pour l’enfant. Il me semble qu’il faille mixer pour son équilibre qui ne peut apprendre sans bases, sans guides, qui a besoin d’être nourri à son niveau mais sans focaliser dessus au point de s’en rendre malade (on n’en est pas arrivés là, mais on a quand même dû relâcher grave pour que ça roule).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *