Le Château de Guédelon

 

Le chantier médiéval de Guédelon, dans l’Yonne, en Bourgogne, est un défi inouï, né d’une idée folle du propriétaire du château de St Fargeau en 1997 : « Et si on bâtissait un château fort selon les méthodes de construction du 13e siècle ? ». Ce défi s’est transformé depuis en un chantier pédagogique et ludique. Un superbe endroit à visiter en famille pour apprendre et comprendre la construction d’un château fort avec les moyens d’autrefois. Une visite unique, et un véritable livre d’histoire à ciel ouvert.

On a tout simplement A-DO-RE!

Encore une journée hors du temps pour le coup.

Comment ne pas être bouche bée devant ce chantier unique au monde?

Tout, absolument tout est fait comme autrefois, aucune entrée permise aux techniques ni moyen, quelqu’il soit, qui ne soit pas du XIII ème siècle.

S’arrêter devant les carriers, tailleurs de pierre, maçons, bûcherons, charpentiers, forgerons, tuiliers, charretières, cordier… qui bâtissent jour après jour toutes les pièces d’un véritable château fort sous nos yeux.

Les écouter raconter, expliquer comment ils travaillent, mêlant science, histoire, pédagogie, les voir manier les outils, transformer les matières premières qu’ils puisent dans le sol alentours, voir les chevaux de trait transporter la pierre au tailleur, le bois au bucheron….

Entendre qu’il faut 70 jours pour construire une seule marche du château, voir tous ces passionnés manier leurs outils avec amour!

En prendre plein les yeux devant toutes les constructions annexes faites de terre, bois, ces tuiles superbes en châtaignier, celles en pierre en train de sécher.

Se poser un temps infini devant l’atelier de fabrication de teinture, admirer les tissus teints, s’émerveiller devant une simple corde ou pendent des fils de laine de toutes couleurs ou encore devant l’atelier peinture de fresque avec la jeune femme qui pose son pinceau pour nous expliquer comment les pigments sont fabriqués.

Malie n’en revient pas de voir et entendre tous ces procédés, tellement archaïques et nous montrant ces résultats époustouflants.

Découvrir les cochons de l’époque, qui ressemblaient plus à des sangliers, courts sur pattes et une démarche tellement lente et pataude.

Déambuler au milieu d’oies, de moutons en liberté, tout en tenant le chien fortement car il serait bien allé jouer avec eux!

Faire une pause déjeuner au restaurant la taverne, sur le site ou on peut déguster des plats à l’ancienne eux aussi:

écuelle du forgeron  oeufs brouillés, saucisses fumées et gésiers confits, salade
écuelle du tuilier  poissons fumés froids et fromage blanc aux herbes

ou encore

le barbouillis  bouillon de volailles aux petits légumes et épices
l’étal du rôtisseur  jarret de porc et saucisse fumée, poulet rôti, jardinière de légumes

 

Nous avons également fait une pause d’une heure, le temps pour Malie de participer à un atelier chez le tailleur de pierre, elle en est ressortie avec un pavé de calcaire, taillé et teint par ses soins.

Elle s’est retrouvée au milieu d’une classe entière, et en ressortant, elle nous a confié que reprendre les cours classiques n’étaient pas dans son optique proche…. Et oui, elle a vite oublié les consignes de groupe, les obligations qu’elle n’a forcément plus en étant seule avec nous!

Et pour finir, se balader dans le château, n’arrivant même pas à imaginer que celui-ci est sorti de terre il y a à peine 20 ans, réaliser toute l’immensité de la tâche.

En résumé, si vous passez dans le coin, il faut absolument vous arrêter, je suis persuadée que vous serez subjugué à votre tour!

Alors bonne découverte visuelle……

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *