LES TOILETTES SECHES DE A à Z

La véritable aventure aurait pû (dû ?) commencer il y a plus de 12 ans !

En effet, enceinte de notre 3ème  , j’ai émis le souhait à mon cher et tendre, de modifier nos toilettes de la maison en toilettes sèches ! Refus catégorique, toilettes en étage, maison nichée tout en haut de la montagne, accès impossible euhhhh, en gros moi j’étais absolument en bouleversement hormonal total et encore plus entière que d’habitude, et en pleins tests grandeur nature bio /écolo

Je l’avais eu pour les couches lavables, pour la lessive aux noix de lavage, pour les huiles essentielles partout, pour le potager ultra bio et avec graines de chez kokopelli, j’en passe et des meilleurs mais là, ca bloquait !

A l’époque j’ai eu le même réflexe que pour la tv (en gros j’ai arraché l’antenne… comme ça, fini) donc j’ai coupé l’arrivée d’eau des toilettes, installé  deux gros seaux dans la salle de bain contigue : un de 60 L que l’on remplissait en stockage avec l’eau des douches prises la bonde fermée… et un seau classique de 20 l que l’on remplissait puis qu’on vidait dans la réserve des toilettes à chaque passage !

Ca n’a pas été de bon cœur ni pour lui, ni pour les gônes, et encore moins pour les potes ou la famille qui venait passer un séjour chez nous ! On a eu droit à des regards bizarres, e ca n’enchantait pas tout le monde de devoir vider le seau dans la réserve à chaque passage !

MAIS en attendant, on économisait aussi quasi 50 % de facture et moi, révoltée à la base par toute cette eau propre qui finissait aux toilettes pour « rien », j’ai pu passer une fin de grossesse sereine et apaisée 😉 Ca à duré….. jusqu’à la vente de la maison soit 8 ans !

Bon ok c’est bien tout ça mais et maintenant,  environ 5 ans plus tard…. Et bien je LES AIIIIIIIIIII !!! Et comment c’est trop trop bien !

D’ailleurs, de mémoire, je n’ai pas eu le temps d’ouvrir la bouche que c’est mon chéri qui me l’a proposé…

Mais là, le challenge est tout autre, on a sacrément plus besoin d’autonomie que dans la maison, c’est carrément  nécessaire. Je vous rappelle que nous avons une réserve d’eau totale de 120 l, que nous sommes 3 (plus l’eau pour le chien qui boit beaucoup…) et qu’on panique un peu à l’idée de tout faire avec si peu.  

Ce n’est même pas ça en réalité, c’est plutôt, arriver à trouver de l’eau lorsque le réservoir est vide, il est là le réel problème !

Alors oui, éliminer le poste toilettes, c’est juste une évidence.

Comme nous avons les toilettes isolées (c’est-à-dire pas dans la salle de bain) l’espace est vraiment restreint, et notre premier voyage de 3 jours nous a démontré que l’aménagement n’allait pas être simple.

A la base les toilettes chimiques sont pivotantes, donc selon ton gabarit, tu orientes plus ou moins la lunette comme tu te sens le mieux entre le lavabo et la porte qui sont proches.. mais à un point ….. tu ne touches pas tout, tu es limite incrusté et dans le lavabo et dans la porte.

Mon perfectionniste de chéri commence déjà à gamberger, à se dire que ça ne va pas être possible alors je sors l’atout  SUPER BEAU-PAPA MENUISIER EBENISTE !

Bien sur il y avait pensé aussi  mais ça va toujours mieux quand j’exprime certaines choses à voix haute.

En attendant, il surfe à tout va, regarde ce qui se fait, ce qui semble bien, ce qui ne conviendra pas du tout, les pros, les artisanaux et se fait son idée. Il veut surtout que l’on puisse repasser aux toilettes chimiques si revente du camping-car, sait-on jamais!

Et pendant ces 3 jours de premier voyage donc, nous éprouvons les toilettes … chimiques…

Je connaissais bien le système pour en avoir utilisé enfant ( vous n’avez pas eu de grand-mère avec son wc chimique vous ??? alors vous êtes beaucoup plus jeune que moi, parce qu’avant ça, elle avait même.. des toilettes sèches, oui oui.. un trou dans l’arrière cave, avec un toilette en céramique dessus quand même) mais c’était juste un trou énorme dans le sous-sol, bref….)

 et là, je retrouve, sans plaisir aucun, cette odeur que je trouve absolument  immonde de mélange du produit chimique et de nos propres déchets mélangés.

Dans l’absolu c’est pratique, ok mais ça n’a vraiment que cet avantage (et encore le système veut que :

1 tu allumes le ventilateur censé évacuer les odeurs

2 tu appuies sur le bouton pour faire couler un peu d’eau

3 tu t’ s’assoie et tu  fais ce que tu as à faire

4 tu appuies pour ouvrir le tout et faire évacuer

5 tu appuies pour mettre à nouveau de l’eau

Euhhh je crois que 4 et 5 sont inversés

6 TU N OUBLIES SURTOUT PAS D ETEINDRE LE VENTILATEUR (qui consomme de l’électricité, autre source à gérer au mieux) et ça permet que tu ne te fasses pas engueuler à chaque fois par le chef !

7 là, enfin tu peux sortir et vite vite, parce que ca pue, dans tous les cas, ca pue !

 Wahou , déjà, il ne faut pas, comme moi, avoir une envie hyper pressante, sinon, tu te fais dessus direct et sérieux…. Ca m’a saoulée au bout de 3 tests…Mais le meilleur arrive.. l’évacuation de tout ça ! Et oui, à un moment, la cassette est pleine et il faut la vider.. bien sur, le matin.. au réveil.. c’est là que le témoin s’allume, ca te met tellement de bonne humeur……

 Donc tu cherches vite une aire de vidange, en France tu en trouves facilement, et tu sors cette foutue cassette un peu lourde quand même, en retenant ta respiration (des fois que l’odeur s’échappe, moi je préfère prévenir que guérir) et tu la poses devant la vidange (en gros là, c’était un grand couvercle en inox.

Tu soulèves le couvercle pour accèder à la cuve bien sûr (et LA je te rappelle que je suis à jeun quasiment, à 8 h du mat, en plein mois de décembre au centre de la France) , tu te prépares à ouvrir ta cassette pleine pour vider quand tes yeux  et ton nez font un blocage immédiat et total car…. Au fond de cette cuve en béton…. Flottent quelques colombins au milieu d’urine et là, tu te dis que tu es au bout de ta vie et que ça ne va pas être possible. 

Bien sur je ne suis pas seule, Manu est là aussi et j’ai le plaisir de voir qu’il apprécie autant que moi le spectacle inattendu du matin.

 MAIS qui trouve ça normal ? Qui peut, décemment, vivre en camping-car et ne pas passer aux toilettes sèches ?? MAIS QUI ????

 Bon je me calme mais le fait est que cela nous a plus que conforté dans l’idée qu’on allait s’y mettre très vite. 

Je dis on.. c’est surtout Manu et son père..  Moi j’ai pris les photos, applaudi au fur et à mesure des étapes et tout de même posé le papier peint final !!

 En tous cas, je suis hyper fière du résultat obtenu,  c’est juste magnifique et on y gagne sur tellement de points !

La principale, pour moi, l’odeur !

Désormais, l’odeur (et oui il en reste, malgré ce que peuvent en dire les « terroristes » des toilettes sèches, mais ça sent le sous bois (les champignons pourris, dit malie)

Je ne peux pas vous dire que ça ne sent rien, c’est faux !

Le premier jour ça ne sent rien à part une odeur de copeaux donc de bois, plutôt sympa.

Le deuxième jour ça sent un peu le sous bois quand tu ouvres le couvercle et le 3 ème jour, il est quand même temps de vider (de toutes façons le seau est plein)

Quand on a TOUS  fait la grosse commission le 3ème jour, si tu n’as pas ouvert la fenêtre  et que tu as mis un parfum, et bien, désolée les puristes mais… ça sent… alors ok pas le produit chimique, c’est plus « pur » mais ça sent un peu le caca dans tout le camping car !  Surtout lors des grosses chaleurs. Pas longtemps, toujours beaucoup plus agréable que les chimiques, clairement, rien à voir

N’empêche qu’on ne reviendrait en arrière pour rien au monde, c’est tellement pratique, autonome (en vidange surtout) 

Et puis c’est beau, c’est chaleureux, le bois, c’est noble, et moi je suis trop fière de la fermeture ronde  qui le rend trop top ! Niveau place on est tous à l’aise, la vidange et le remplissage sont rapides.

Si tu es allé te poser chez des potes pendant 3/4 jours ; que tu as fait tes cacas chez eux, là, en revanche, les seuls pipis de la nuit (précédés de soirées entre potes) font que lorsque tu vides ton seau, tu risques d’avoir des fuites au fond de ce seau. Et oui, quasi que du liquide et tu penses pas à mettre plus de copeaux, donc ça absorbe moins et l’odeur d’amoniaque peut être plus présente…Donc ok les soirées chez les potes, mais penses à faire pipi chez eux aussi OU tu picoles moins……  

Le plus pénible c’est d’émietter la sciure qui est compactée à l’achat, quand il pleut t’as juste envie que ça aille vite, quand il y a du vent tu en vois s’envoler des bouts partout, tu ne peux pas le faire à l’intérieur sinon tout ton cc en est décoré…. Mais on le fait à deux et ça va bien.

Le nettoyage ? Fermer le sac poubelle (de préférence ultra résistant c’est lourd quand même ) allez le passer par-dessus bord dans un container avec le seau (et oui ça peut fuir par-dessous si tu n’as pas mis assez de copeaux au départ, donc il est fortement conseillé de vider en emmenant le seau avec (mais en le récupérant hein ??? Des fois tu plonges dans la benne pour le récupérer……et oui je l’ai fait)

Ensuite tu rinces à l’eau et produit si ça a fuit ; puis tu nettoies les parois du seau avec soit une solution alcoolisée type nettoyant gel pour mains (beurk) , soit avec de l’huile essentielle de TEA TREE, désinfectant, antibactérien au top et de la menthe.

Tu nettoies aussi le tour en plastique fixé à l’assise, celui qui empêche le seau récupérateur de bouger, avec les mêmes produits que le seau et souvent t’aimes bien frotter l’intérieur de la base en bois avec une huile essentielle , selon ton envie !

La c’est du bois brut et ca parfume un peu de l’intérieur.

A la fin il ne faut pas oublier de mettre des copeaux dans fond du sac poubelle propre, sinon quand tu vas aux toilettes et bien ca coule direct sur le sac et rien n’absorbe ! Evident… EUHHHHH OUI JE L  AI FAIT AU PREMIER REMPLISSAGE, voilà ! j’assume !

Il  existe beaucoup de variante : avec séparateur pipi /caca, avec seau inox et sans sac plastique, bref nous on a choisi de faire ainsi, pour le reste, et bien tu n’as plus qu’à aller voir un pro du système différent ! Nous on ne sait pas….

 Je suis toujours comme une dingue devant mes toilettes sèches, il est trop beauuuuuuuu, n’est ce pas ??????

Si vous souhaitez avoir les explications techniques, photos et tout et tout, pas de soucis, voici le pdf avec grand plaisir…. En retour ça serait cool si vous pouviez vous inscrire en même temps à ce blog, car on attend vos retours ici même, questions, expériences etc…. 

Et vu qu’on a d’autres choses à vous raconter comme montages de panneaux solaires par exemple….. Et bien ça nous motivera à continuer;) 

 

 

2 réflexions sur « LES TOILETTES SECHES DE A à Z »

  1. merci pour l article sur les toilettes sèches . j ai retrouvé un peu de ma jeunesse quand je pratiquais du camping car avec mon amie …il y a décela 14 ans .. articles avec photos bien documenter…
    j attends la suite avec les panneaux solaires. à bientôt
    Michel

    1. Merci Michel! Contents de vous avoir fait revivre des émotions anciennes alors 😉
      Bon pour les panneaux solaires…L’article avance doucement mais Mr gérant le coté technique…Il en a encore pour un petit moment…Surtout qu’on a de nouvelles aventures « panneaux solaires » assez fréquentes, donc il y en a à raconter!

Répondre à mapi Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *